Pourquoi la laine ?

Actuellement la laine de mouton est majoritairement exportée en Asie et nous la rachetons généralement sous forme de produits finis, de mauvaise qualité et sans aucune traçabilité. La valeur ajoutée nous échappe donc.

 

Vendue à bas prix sur les marchés mondiaux, la laine est devenue un coût pour les élevages ovins (dont les débouchés principaux sont la viande ou le lait). Elle participe ainsi au manque de rentabilité de ce secteur, pourtant si nécessaire à notre alimentation, à la préservation de la biodiversité et à l’entretien des paysages.

 

Pourtant, la laine est une matière noble, naturelle, saine, biodégradable, renouvelable, qui permet de très nombreux usages dans l’habillement, la décoration, la literie, l’ameublement, l’écoconstruction, l’industrie, ... 

Elle possède de nombreuses qualités naturelles qui sont bien souvent méconnues. 

La laine 

  • Isole aussi bien sur le plan thermique que sonore ;

  • Résiste au feu ;

  • Absorbe les COV (composés organiques volatils) présents notamment dans l'atmosphère des maisons ;

  • Régule l’humidité ;

  • Protège des rayons UV ;

  • ...

 

Les citoyens sont de plus en plus demandeurs de produits sains, fabriqués dans leur région pour y créer de l’activité bénéfique à tous. Il y a une réelle volonté de revenir à une consommation locale et durable.

 

Il nous semble donc opportun et nécessaire de dynamiser ce secteur et de créer une filière pérenne de valorisation des laines locales dans nos régions. 

 

Toutes les laines n’ont pas les mêmes caractéristiques. Elles varient principalement en fonction de la race mais aussi de l'âge, du sexe de l'animal, du terroir et même au sein d’un cheptel. La qualité de la laine va être influencée aussi par le chantier de tonte qui peut par exemple amener beaucoup de débris dans les toisons. Afin de valoriser au mieux les laines collectées, il est important que la tonte, le tri et le stockage soient effectués correctement. De plus, les débouchés seront différents en fonction de son gonflant, sa finesse, son élasticité, sa douceur, sa capacité de feutrage, sa longueur ou encore sa couleur.

 

La laine est principalement utilisée dans le secteur textile qui est délocalisé dans d’autres régions du globe. Cependant, il existe encore de nombreux artisans et PME aux savoir-faire de haut niveau qu’il est important de conserver. Il est donc nécessaire de les soutenir afin qu’ils puissent continuer à fabriquer et à transmettre leur savoir-faire aux nouvelles générations.

 

Même si la grande majorité de la laine est valorisée dans le textile, elle peut également avoir d’autres débouchés. Elle peut être un substitut naturel à des matériaux issus de la pétrochimie, entre autre comme isolant ou comme géotextiles biodégradables. Elle permet ainsi de réduire les émissions de CO2 et de promouvoir des matériaux écologiques et durables.  

Le dépliant ci-dessus rassemble une foule d'informations sur le "chemin de la laine" et ses incroyables qualités.

  • Facebook Social Icône

Inscription à notre newsletter mensuelle "Des nouvelles de la laine"

0

© asbl Filière laines